Quand nous cherchons à perdre du poids nous voulons voir les effets se produire rapidement !

Malheureusement ce n’est pas toujours le cas.

Il y a d’ailleurs une énorme injustice derrière tout ça : les hommes et les femmes ne perdent pas leurs kilos superflus à la même vitesse.

C’est  une réalité qu’on ne peut plus nier : les hommes brûlent plus vite leur graisse que les femmes quand ils commencent à prendre en main leur embonpoint.

Il y a une bonne explication à cela, évidemment.

Les hommes perdent plus vite

En général les hommes accumulent les kilos autour de la taille. Si cela pose de sérieux problèmes de santé, comme cela a été démontré à plusieurs reprise : plus on prend de gras autour de la taille plus on s’expose aux maladies cardio-vasculaires ; il y a quand même un avantage quand on commence à fondre.

Lequel ?

Quand un homme commence à perdre les calories stockées autour de ses viscères, son métabolisme s’accélère. Cela lui permet de bruler encore plus de calories sans effort supplémentaire. Cela n’est pas plus mal quand on connait les dangers liés à l’accumulation de graisse dans cette région de notre organisme.

Les femmes doivent faire preuve d’endurance

En revanche, la femme accumule son surpoids plutôt au niveau des hanches et des cuisses. Quand notre masse graisseuse diminue dans ces régions de notre corps, nous ne bénéficions pas de la même accélération métabolique.

La nature est ainsi faite. Les femmes sont programmées pour faire des réserves à cause des hormones qui feront d’elles des mères.

Elles perdent donc moins vite et de façon moins spectaculaire mais dans la durée, les efforts finissent toujours par payer.

Encore faut-il que ces efforts aillent dans le bon sens.

Méfiez-vous des régimes

Attention, ce n’est pas celui proposé par les régimes les plus populaires qui ont plusieurs défauts à leur actif :

  • Ils ont une vision court terme de la perte de poids
  • Ils ne prennent pas en compte le fonctionnement métabolique du corps humain
  • Ils exposent à de sérieuses carences, à de la fatigue chronique et même à la dépression … faits démontrés par l’étude INCA2 menée par l’ANSES.

Pour perdre du poids de façon durable, il faut respecter les besoins physiologiques du corps humain.

Cliquez ici pour savoir comment perdre du poids en prenant en compte vos besoins physiologiques.