Les grandes étapes d’une détox réussie

Quand il s’agit de « detox » on trouve de tout et n’importe quoi sur la toile. Ca va de la cure de jus de 5 jours vendue à prix d’or, des cachous qu’on peut se procurer en pharmacie, en passant par les conseils de grand-mère « bois du bouillon, mange de l’artichaut ou du radis noir et bois beaucoup d’eau ». Je ne compte même pas toutes les publications que l’on trouve sur les réseaux socio avec le Hashtag « detox » que chacun peut utiliser à sa guise. Alors où est le faux, où est le vrai ? C’est la question à laquelle répond cet article pour entamer une vraie détoxication !

Quand se lancer dans une detox ?

Il y a plein de bons moments dans l’année pour se lancer dans une petite cure de detox. Après les fêtes en tout genre qui durent plusieurs jours, après des abus même ponctuels, quand notre corps enchaine les symptômes, preuve d’un encrassement qui le fragilise, si une constipation s’est installée, que nous ressentons des douleurs inflammatoires dans notre corps, etc.

Les raisons sont multiples et souvent le bon moment apparait comme une évidence. On n’a tout simplement plus envie de s’infliger tout ça. On peut avoir faim mais pas envie de manger. C’est ce qui m’arrive à chaque fois. Et alors je sais que c’est le moment.

La meilleure façon de détoxifier notre organisme

Alors que faire quand c’est le moment ? Suivre son instinct ! C’est à dire arrêter de continuer d’alimenter une machine qui a juste besoin de faire une pause. Sinon gare à la surchauffe 😉

C’est comme quand on est malade et que tout notre entourage y va de son « allez mange au moins quelque chose ». Sauf que dans ces cas-là, si on n’a pas faim ou pas envie de manger, c’est justement parce que c’est mieux de s’abstenir.

La digestion est un processus très gourmand en énergie. Si on en fait l’économie, ce sont toutes les autres fonctions de notre organisme qui en bénéficient, notamment notre système immunitaire ou nos organes nettoyeurs (foie, poumons, reins, peau …)

Donc pour faire une détoxication, la première chose à faire c’est d‘y aller piano piano sur les apports caloriques.

1. Réduire nos apports caloriques grâce au jeûne intermittent

Une bonne façon d’y arriver est de se lancer dans un jeûne intermittent. On passe le petit déjeuner ou le diner à la trappe, suivant nos préférences. Et dans mon cas, comme je suis déjà cette option dans ma vie de tous les jours, je saute aussi le déjeuner de temps en temps pour ne manger qu’entre 16h et 19h. Ca laisse tout le reste du temps à mon corps pour travailler à sa régénération.

L’idéal c’est de pratiquer le jeûne intermittent au quotidien mais pour celles et ceux qui ne se sentent pas prêts, commencer par un jour par-ci par-là c’est déjà bien. Le corps s’habitue et petit à petit, on se retrouve à ne plus prendre de petit déjeuner sans y penser. Le jeûne intermittent devient une seconde nature et notre organisme peut enfin travailler sa detox au quotidien.

Pour en savoir plus sur cette pratique, lire l’article sur le sujet : comprendre et pratiquer le jeune intermittent.

minceur detox

2. Manger des aliments simple

Evidemment, il ne s’agit pas de manger n’importe quoi. D’abord, je casse mon jeûne intermittent par un jus. Il permet de reminéraliser le corps, ce qui est primordial après un jeûne. Il est même conseillé de commencer par là avant de boire de l’eau qui accentue la dilution des minéraux qui restent dans notre corps !

Ensuite, on continue avec des fruits à la croque et quelques noix trempées, dont par exemple les précieuses graines de chia qui contiennent beaucoup de protéines, de fibres, de calcium et d’omega 3. On peut mixer le tout dans un délicieux smoothie pour un plaisir décuplé !

Au diner, une belle salade avec au moins la moitié du repas constitué de cru pour apporter à l’organisme tous les minéraux et les vitamines dont il a besoin !

Dans le même temps, on évitera soigneusement les aliments transformés, les aliments raffinés (pain blanc, riz blanc …), le gluten, le lactose et tout autres allergène reconnu. De manière pus radicale, je dirais qu’en période de detox j’évite soigneusement les céréales, même complètes, et légumineuses qui sont quand même assez lourds à digérer.

3. Boire de l’eau

Evidemment avec tout ça, pas question d’oublier de boire de l’eau. C’est quand même en partie grâce à elle que nous allons éliminer une partie des excès toxiques que nous avons fait : alcool, pesticides, métaux lourds, gras, sucre … Si vous vous posez la question de quelle eau choisir ? Cliquez ici pour avoir la réponse.

respirer detox

4. Respirer

On ne le sait pas assez mais les poumons font partis de nos organes émonctoires, ou nettoyeurs si vous préférez. Respirer aide donc à nettoyer. Alors je sais ce que vous allez me dire : « on ne peut pas ne pas respirer Delphine voyons ! » Oui c’est vrai. Nos poumons fonctionnent indépendamment de notre volonté, comme toutes les fonctions parasympathique de notre corps. Pour autant, la plupart d’entre nous (oui oui j’en fais partie) ne respire pas pleinement toute la journée. Il m’arrive de retenir mon souffle, de respirer de façon étriquée, bien plus souvent que je ne le voudrais. D’ailleurs j’ai intégré un moment « respiration » dans mon quotidien qui me permet de faire des prouesses en apnée que je pensais inaccessibles ! Ces respirations profondes ont également un effet coupe-faim car le fait d’oxygéner le sang plus amplement facilite la distribution des nutriments et donc diminue notre sensation de faim. A faire le matin à jeun, dès que la faim se fait sentir. Ca aide énormément pour tenir son jeûne intermittent !!

5. Arrêter l’alcool

On ne peut pas être en detox au niveau de l’alimentation et continuer de boire de l’alcool dans le même temps. Ca ne marche tout simplement pas. D’autant que l’alcool sollicite notre foie alors même que c’est un des organes clés quand il s’agit de nettoyer ! L’alcool est très calorique, chargé en sucres en plus d’être assez néfaste à notre foie. Bref, lever le pied de temps en temps est forcément très sage.

6. Se reposer

Au repos, notre organisme dispose de toutes les ressources nécessaires pour se nettoyer. Il n’a pas besoin d’aide extérieur du moment que nous mettons en place toutes les conditions dont il a besoin pour y arriver. Quand on y réfléchi, notre corps c’est de l’or en barre. On a beau le malmener pendant des années, les maladies graves ne pointent souvent leurs nez que vers la 60aine. Evidemment c’est un coup de massue. Mais 60 ans à tenir bon c’est incroyable. Surtout quand on compare notre longévité à celle des autres animaux terrestres. Bien sûr le but c’est de durer beaucoup plus longtemps et c’est bien l’objet de mon propos. Pour que ça puisse arriver il faut nous foutre royalement la paix de temps en temps ! Buller, se reposer, faire la grasse matinée, mettre sa tête en pause. C’est nécessaire et important.

douche froide detox

7. Prendre des douches froides

Bon ça c’est mon petit plus à moi. Mais je le recommande vivement, comme je l’explique dans l’article : 7 bonnes raisons de s’exposer au froid. Terminer sa douche par un jet d’eau froide sur tout le corps c’est absolument fabuleux. Ca stimule notre circulation sanguine, qui peut évacuer plus vite les déchets et permet à nos vaisseaux d’user de leur pouvoir de vasoconstriction qui n’est plus tellement stimulé depuis que nous vivons H24 à 20 degrés ! Les effets sont visibles rapidement sur la peau et pour celles et ceux qui ont des problèmes de circulation, notamment dans les jambes.

Ce n’est finalement pas si compliqué d’entamer une detox et pour les warriors, il y a une suite …

8. La cure la l’huile de Ricin

La solution radicale, une fois qu’on a suivi les 6 premières étapes, c’est de se faire une petite cure à l’huile de ricin. Attention, dans ces cas-là, il faut avoir 2-3 jours tranquilles devant soit et une activité plutôt ralentie. On ne peut donc pas la lancer n’importe comment. Il faut également que le corps soit assez fort pour gérer cette évacuation. Dans l’idéal avoir déjà fait plusieurs détox et être plutôt en bonne forme. Tous les détails sont dans cet article : comment faire une purge.

spiruline detox

9. Faire une cure de Chlorelle, Klamath ou spiruline

Ces 3 là sont des algues (ou bactéries) connues pour leurs vertus exceptionnelles. Elles sont toutes 3 très riches en nutriments, donc parfaites pour soutenir un travail du corps (car oui nettoyer est un travail). Les 2 premières sont également connues pour leur capacité à aider à l’élimination des métaux lourds de notre corps. Assez précieux dans le monde dans lequel nous vivons. Et la spiruline est également un puissant anti oxydant. Bref, si il n’y avait que 3 super aliments pour soutenir notre detox, je choisirais ces 3 là !

10. Se lancer dans un jeûne sec

Si vous cherchez à mettre la barre un peu plus haut, j’ai ce qu’il vous faut : le roi des jeûnes. Le jeûne sec c’est mon expérience fabuleuse de 2019. Les effets qu’il procure sont bien plus rapide que pour un jeûne à l’eau. On peut donc jeûner moins longtemps pour les mêmes effets.

Attaquer tout de suite par un jeûne sec, je ne l’ai pas fait. J’ai commencé par allonger les durées de mes jeûnes intermittent, j’ai jeûné plusieurs jours à l’eau. Au début, c’est rassurant de pourvoir quand même ingérer quelque chose. Maintenant, ce que je trouve rassurant, c’est de savoir que je peux passer 1 journée sans boire ni manger et que ça va aller. Je me sens plus forte grâce à cette pratique ! Et pour la detox, c’est vraiment top. Pour avoir toutes les informations pour se lancer dans un jeûne sec, lire l’article : J’ai testé le jeûne sec.

Ma pratique est simple, je fais une journée de jeûne sec au moins à chaque saison.

Jus vert detox

11. Faire une cure de jus

La cure de jus, c’est vraiment super pour se préparer au jeûne. C’est déjà une première épreuve pas si facile que cela pour notre mental mais pas si difficile dans la pratique ! La règle du jeu, c’est qu’on peut boire autant de jus qu’on le souhaite et également de l’eau, mais pas d’aliments solides, ni même de smoothies.

La digestion d’un jus est incomparablement plus légère que tout le reste. Cela prend entre 15 et 30′ versus 4h pour un repas complet. Le temps et l’effort de digestion sont réduits au miniimum, ce qui permet au reste de nos fonctions vitales de piocher allègrement dans l’énergie et les nutriments apportés par le jus qui en regorge. Notre organisme peut nettoyer, éliminer, construire à sa guise. Il dispose de toutes les ressources dont il a besoin. Pour avoir accès à plein de recettes de jus conçues pour soutenir votre santé, cliquez ici.

12. Faire du sport

Si il faut savoir se reposer de temps en temps, il est aussi bon de se souvenir que le mouvement est nécessaire au nettoyage. C’est déjà un peu le principe de la douche froide qui stimule l’activité de nos vaisseaux sanguins. Il y a aussi les muscles, la lymphe, etc qui ont besoin de bouger pour éliminer les toxines. La transpiration est en outre un mécanisme d’évacuation. C’est pourquoi on peut également se tourner vers les saunas et hammam pour aider au processus de nettoyage.

En cas de constipation, une marche un peu soutenue aidera à stimuler les muscles responsables de l’évacuation. Bref, faire l’économie que quelques gestes au quotidien, n’est pas forcément une bonne idée !

Résultats observables

Evidemment, on ne va pas faire tout ça juste pour la beauté du geste. J’aime les démarches qui apportent des résultats et celle-ci n’en est pas exempt :

  • Amélioration du transit,
  • Peau plus net apte à se débarrasser de ses boutons, excès de graisse ou de réguler la sécheresse
  • Perte rapide des kilos vite pris pendant les fêtes
  • Meilleure énergie
  • Confort intestinal. On se sent bien dans son ventre.
  • Clarté d’esprit car notre cerveau bénéficie amplement de la démarche
  • Tonus musculaire accru
  • Meilleur vision pour celles et ceux victimes d’une fatigue de ce côté là également
  • etc.

Les effets sont nombreux et pour savoir lesquels vont primer chez vous, il n’y a pas d’autre alternative que de se lancer !!

Finalement, aider notre corps à se débarrasser des toxines auxquelles il est exposé n’est pas si compliqué. Il suffit juste d’avoir les bonnes informations et de tester ces différentes démarches. Il n’y a pas d’autre voie dans la vie que la pratique pour progresser. Un dernier effet de la detox, et pas le moindre, c’est l’impact positif sur notre poids. Une detox peut nous permettre de perdre facilement quelques kilos et mettre notre organisme sur la voie de son poids de forme !

Et toi tu utilises quelle stratégie pour détoxifier ton organisme ? Si tu as des questions n’hésites pas à les poser ci-dessous. Je me ferai un plaisir d’y répondre !!