Je reçois encore pas mal de questions sur le sujet : 

Faut-il s’équiper d’un extracteur de jus ou d’un blender ?

La première chose à savoir, c’est que ces 2 appareils ne font pas du tout le même job. Personnellement, je suis équipée des 2 parce que leurs productions sont complémentaires. 

Que peut on faire avec un extracteur de jus ?

La chose la plus évidente avec un extracteur, c’est un jus forcément. Le jus qui sort de l’extracteur n’a rien à voir avec ce que tu pourras trouver dans le commerce. Il ne contient ni eau, ni sucre ajouté, ni fibre insoluble. Il est 100% issu des fruits et des légumes qui sont entrés dans la machine. 

Quand on le goûte pour la première fois, on se rend compte d’au moins 2 choses : 

  • On n’a jamais bu pareil breuvage. Cette texture, cette longueur en bouche, cette couleur … tout nous semble inédit et l’est !
  • Notre organisme frétille de bonheur sitôt la première gorgée ingérée. Evidemment, cette dose de vitamines, minéraux, enzymes avec 0 travail de digestion, telle qu’on le connait pour un repas complet, notre corps ne l’a jamais expérimenté. C’est la claque qui fait du bien. La boisson salvatrice. Zorro sur son cheval noir. « Enfiiiin » semblent nous crier nos cellules !  Elles avaient tellement soif de toute cette dose de micro nutriments. Forcément elles nous disent merci en sautillant dans tous les sens 😉

L’atout majeur du jus, c’est cette digestion allégée et accélérée qui permet de maximiser notre apport en nutriments essentiels.

Elle n’est possible que parce que les fibres insolubles, ou pulpe, sont séparés du reste du fruit ou du légume. Alors oui, nous avons besoin de fibres pour réguler notre transit. Le reste de notre alimentation se chargera de pourvoir à notre dose de fibre quotidienne nécessaire.

Les nutriments essentiels en quantité suffisante c’est la garantie d’une bonne santé, d’un bon sommeil, d’une régulation de notre appétit, de notre humeur … Les impacts sont énormes puisque nous sommes majoritairement sur-nourris et sous-nutris, donc en carence. Et si nous sommes carencés, notre organisme ne fonctionne pas à son plein potentiel, tout simplement. C’est aussi simple que 1 et 1 font 2.

L’extracteur de jus pour moi, c’est devenu mon atout santé et plaisir majeur. En plus, depuis que je m’y suis mise, j’ai arrêté de faire le yoyo, ce qui n’est pas pour me déplaire à moi et ma garde robe 😉 Je ne parle même pas de mon teint, parce que même les vieilles copines qui se moquaient de moi à une époque, m’envient maintenant !!

Le côté super sympa de l’extracteur, c’est qu’on peut également faire des glaces, des smoothies, des laits végétaux … Je montre tout ça dans une série de vidéos, ainsi que toutes les phases montages et démontages et les fruits et légumes que l’on peu presser ou pas !

Et alors avec un blender, on fait quoi ?

Plein de choses, sauf des jus ! Il y a pourtant des petits malins qui publient des pseudo recettes de jus sur la toile, réalisées avec un blender ou un Thermomix. Ces 2 appareils fonctionnent sur le même principe. Le Thermomix c’est un blender doté de fonctions supplémentaires : possibilité de cuir, de peser, de hacher … C’est un super robot mais certainement pas un extracteur ! Car Comme le dit bien son nom, un extracteur extrait en pressant à froid l’aliment jusqu’à ce que son jus en sorte. Alors que le blender le propulse à grande vitesse sur ses lames jusqu’à ce qu’il deviennent liquide (pour les bons blender) ou apte à être passé au tamis.

Dans le blender il y a toute la matière première : fibres solubles et insolubles. La digestion du smoothie, ou toute autre préparation sortant de l’appareil, est donc proche de celle d’un repas complet. La différence c’est que comme elle est liquide, ou proche de la purée, nous sommes sûr de ne pas soumettre notre estomac à des morceaux, même petits, qui sont très demandeurs d’énergie quand il s’agit de les décomposer puis de les digérer.

Les pseudo jus en questions contiennent donc de l’eau et du sucre, en plus des fruits bruts. Le résultat n’est ni aussi sain, ni aussi bon que celui sortant d’un extracteur.

En revanche, pour la crusine, ou cuisine crue, les crudivores, les vegan, les personnes souhaitant assainir leurs habitudes alimentaires … le blender est un must. Il permet de réaliser des smoothies, des soupes crues, des houmous, des crupotes, des laits végétaux, des nicecream, energy balls … Et j’en passe. 

Je l’utilise quotidiennement, tout comme l’extracteur. En général, je prépare un smoothie pour le goûter des enfants. Il m’arrive également de remplacer mon repas du midi par ce type de potion magique. Il m’est indispensable pour réaliser rapidement de délicieuses recettes de pâtisseries crues …

J’ai donc investi dans un bon appareil qui me donne entière satisfaction. 

Comment choisir son extracteur et son blender ?

Extracteur ou Blender

Il est plus compliqué de transformer ses habitudes alimentaires si on ne peut pas s’appuyer sur du bon matériel que l’on peut solliciter à l’envie. 

J’ai eu 3 blenders avant de trouver le bon. Le premier était beau, cher et robuste mais son efficacité vraiment pas top ! Du coup je trainais des pieds pour l’utiliser et je ne faisais pas le quart de la moitié de toutes les préparations que je m’amuse à réaliser ces derniers temps. 

Le 2e était pas mal mais trop fragile et trop petit. Pas trop cher (30€ chez Axion) mais il n’a duré qu’un an (et encore en le poussant), donc j’ai le sentiment d’avoir perdu de l’argent. Le même est vendu autour de 90€ chez nature et découverte. Ne le prends pas !!

Pour les extracteurs, j’en ai essayé pas mal avant de réaliser que le Kuvings était vraiment idéal en terme de rendement, de rapidité de pressage, de facilité de nettoyage, de qualité des matériaux et de garanties offertes, pour ne citer que ces aspects. 

Mon conseil, c’est donc de choisir un bon appareil une bonne fois pour toute en visant 5 à 10 ans de bons et loyaux services plutôt que 1 ou 2 ans.

Si un Kuvings te tente, il y a 10% de réduction pour toi sur le site warmcook : https://www.warmcook.com/43-extracteurs-de-jus-kuvings en plus des offres promotionnelles du moment, avec le code DESFILLESETDESJUS.

Pour un blender de qualité et pas trop cher quand même, c’est vers omniblend que je me suis tournée. Dans le milieu dans lequel je gravite la référence c’est le vitamix mais il coûte dans les 700€ et franchement je ne suis pas un resto, donc pour moi c’est vraiment too much ! J’ai donc mis un petit peu de temps à trouver le bon compromis. 

Il est doté de 3 boutons préprogrammés qui me facilitent grandement la vie, car je peux faire autre chose pendant que mon blender travail ! C’est pour ça d’ailleurs que j’ai opté pour le modèle Omniblend V. 

Comme ça tu sais tout !!

Si tu as des questions complémentaires n’hésite pas, j’y répondrai !!