Le jeûne, ou encore la diète, c’est le sujet tendance (ou tarte la la crème ??) du moment. C’est un des sujets que je traite dans mon bouquin « Juice Life, 12 clés pour réussir sa cure de jus » et que j’ai souhaité rendre accessible, en expliquant certains enjeux et mécanismes de façon très simple !

Et comme je suis en plein dedans aujourd’hui, parlons-en !

Depuis hier, je suis à la diète ! 2 ans, que je n’ai rien attrapé mais voilà, l’alimentation ne fait pas tout. Il y a aussi les facteurs émotionnels qui influent sur notre état. Le mois de novembre n’a pas été tip top pour moi. Je fais un travail personnel en etiomédecine. C’est fascinant et remuant. Et en ce moment à chaque fois que je sors d’une séance, je déclenche un truc derrière : gastro, crève, aphtes… C’est festival !! Là j’ai même une oreille bouchée. Manquerait plus que je me tape une otite !!

Je me traite exclusivement aux tisanes, aux huiles essentielles et pour mon oreille : une goutte de citron pur dans le conduit ! Pas question de prendre un médoc pour si peu. Et bien sûr, il y a mon jus quotidien.

Mais avec le froid, je confesse avoir mangé un peu lourd ces derniers temps. En général, mes excès sont le soir au diner, alors qu’on est moins bien équipé pour digérer à ce moment-là. En même temps, c’est le soir qu’on sort, qu’on boit un coup entre copains, qu’on dine en famille avec papa aux platines qui a décidé que ce soir c’était tartiflette !!

Bref, tout ça n’aide pas…

Je n’avais pas spécialement décidé de jeûner. D’ailleurs, je le décide rarement avec ma grosse tête. C’est mon corps qui me donne le signal. Hier matin au réveil je digérais encore mon diner de la veille. J’ai senti que je n’aurais pas envie de manger solide de la journée et que c’était le bon moment pour un petit jeûne d’automne ! 2 jours, pas plus. De toute façon demain j’ai un mariage et pas question de regarder le buffet sans tomber dedans, ni de trinquer au bonheur des jeunes mariés !! Mais en attendant, piano, piano. Mon organisme a besoin de moi, pas question de le laisser en carafe.

J’ai lu pas mal d’articles sur le jeûne. Je trouve que c’est souvent trop technique : « 2 jours avant de commencer, faites ceci. Ensuite votre jeûne doit durer au moins 3 jours. Puis reprenez doucement en commençant par réintroduire xxx à votre alimentation ! »

Au secours !! Du coup, ce n’est jamais le bon moment. Ca demande une certaine organisation et on a l’impression que si on ne suit pas les recommandations à la lettre, on va échouer.

Personnellement, j’ai choisi la simplicité et ça me réussi bien. Je ne planifie rien. Je me lève un matin et je sens que c’est le bon jour parce que je n’ai envie de rien de solide. Je me presse un jus, ou plusieurs, et je bois de l’eau. Hier, j’ai bu un seul jus en plusieurs fois dans la journée. Si aujourd’hui j’ai envie de plus, je me presserai plus !

En ce moment il fait froid et je suis assez frileuse, donc en plus de l’eau et du jus je bois des tisanes. Environ 3 par jours : une le matin – thym, citron, miel – pour me réchauffer (je coupe le chauffage la nuit), une le midi – fenouil par exemple – et une le soir (ma spéciale sommeil – c’est écrit sur la boite).

Et avec tout ça, au bout d’une journée, je me sens déjà beaucoup mieux. J’ai l’énergie qui remonte en flèche et les symptômes qui s’atténuent !

Pour celles qui ont peur de la sensation de faim : boire de l’eau ou un jus au moment où la faim se fait entendre permet de lui couper la chique. Ensuite on s’habitue à ses va et vient. Elle part assez vite finalement et n’est plus dérangeante. Et ça aussi c’est intéressant : ne plus se sentir insécurisée par la faim alors que notre frigo contient tout ce qu’il faut. On a objectivement aucune raison de craindre la sensation de faim dans nos contrées !!

Alors surtout n’hésitez pas : faites simple et écoutez-vous. 

Pour accéder à mon livre « Juice Life, 12 clés pour réussir sa cure de jus » au format PDF et en promo pour quelques jours, c’est par ici.

Pour le format papier, c’est par là !