ETAPE 2 : LIMITER

La deuxième étape pour booster son système immunitaire, c’est de limiter les agents qui sont susceptibles de le solliciter quotidiennement.

1. Limiter les matières carnées

Pour faire simple, les matières carnées contiennent des cellules étrangères à notre corps, qui de surcroit ont appartenues à un autre être vivant. Ces étrangers sont donc perçus comme une menace et doivent être neutralisés par notre système immunitaire !

Limiter fortement les matières carnées permet donc à notre système de profiter des temps de pause pour se renforcer plutôt que de s’épuiser dans un combat quotidien, qui a même souvent lieu plusieurs fois par jour : laitages, viandes, oeufs, poissons, beurre … les occasions de rencontrer l’envahisseurs se sont multipliées avec l’adoption de nos habitudes alimentaires modernes.

Elles contiennent également (sauf si bio) des résidus de pesticides, d’antibiotiques, d’antifongiques … Ainsi que des graisses saturées. Il sera donc vraiment bénéfique sur plein de points de se calmer sur les matières carnées !!

2. Limiter la mal bouffe et les protéines complexes à digérer

Et là je ne parle pas seulement de macdo mais aussi de toute nourriture industrielle, quelle qu’elle soit, de sucre raffiné, d’alcool …

On trouvera aussi un grand avantage à éliminer momentanément le gluten et la caséine qui sont des protéines complexes à digérer, d’autant plus dans la malbouffe quand aucune enzyme n’est apporté par du frais dans l’assiette.

Si tu veux accéder à toutes les recettes dont tu as besoin pour booster ta forme et ta vitalité, clique sur ce lien.

3. Limiter son exposition au stress

D’après les recherches scientifiques récentes : « le stress est associé à une efficacité réduite du système de défense immunitaire » (cf article de l’inserm accessible en cliquant ici : https://presse.inserm.fr/quand-le-stress-affaiblit-les-defenses-immunitaires/38527/)

Il est également responsable de plein de problèmes : anxiété, dépression, prise de poids, ulcères …

Il est donc important de veiller à ne pas être tout le temps dans le rouge. 

S’il s’avère que vous avez une vie plutôt stressante, je vous conseille les points suivant : 

  • Faire le plein de nutriments et limiter les excitants, les nourritures inflammatoires… qui stressent à notre insu notre organisme
  • Faire du sport ou une marche rapide pour évacuer les résidus de stress
  • méditer pour prendre du recul
  • arrêter les informations, les séries ou livres policiers et leur préférer des comédies, des histoires inspirantes, des biographies …

ETAPE 3 : SE RENFORCER

1. S’exposer au froid

Je vous ai détaillé les bienfaits de cette approche dans cet article : 7 bonnes raisons de s’exposer au froid

2. Respirer à plein poumon

Les poumons sont des organes émonctoires qui permettent donc de nettoyer l’organisme de ses toxines, au même titre que le foie, la peau et les reins. Si nous respirons en permanence, souvent notre respiration n’est pas pleine. En la forçant à son maximum sur des petits moments choisis,  nous pouvons agir sur cette fonction nettoyante bien plus facilement que pour les autres organes émonctoires.

En ventilant plus, nous oxygénons mieux tout notre organisme, nous accélérons et optimisons la distribution des nutriments par le sang, qui véhicule aussi l’oxygène. Nous faisons avantageusement descendre notre niveau de stress avec donc un impact supplémentaire sur notre immunité.

3. S’activer 

C’est une des découverte que relate Servan Schreiber dans son livre guérir : faire un sport intense nous permet de faire baisser le niveau de stress de façon significative. 

Je dois dire à titre personnel que j’applique la méthode notamment quand je dois prendre l’avion. C’est un des trucs qui me fait flipper mais, si la veille je pars sprinter à la piscine où je reste 45’ au lieu de mes 30’ habituels, j’ai beau flipper dans ma tête, mon corps ne suit pas. Il est encore shooté de la veille, sous le coup des endorphines et autres substances responsables de notre bien être. 

De manière générale, si je pratique un sport c’est pour le bien-être ressenti pendant et après la séance, c’est pour me sentir vivante en ressentant chaque partie de mon corps, en utilisant toutes ses capacités. C’est important d’incarner son corps et on ne le fait jamais aussi bien qu’en s’activant !

Au delà des pratiques sportives qui m’ont suivies plus ou moins intensément dans ma vie, marcher a toujours été une activité présente et soutenue. C’est mon moyen de transport préféré, c’est accessible 24/24, 7/7 et ça ne nécessite aucun matériel particulier. Il m’est même arrivé de marcher pieds nus dans Paris pour voir comment ça fait (comme Madonna quoi !!)

On peut la pratiquer dans sa ville, sa campagne ou son lieu de vacances donc c’est vraiment le fil rouge incassable de ma vie ! 

Si cet article t’a plut pense à le partager 😉

Et n’hésite pas à le commenter si tu as des questions ou ta propre histoire à partager 😉