Ah la la, c’est l’angoisse, on ne parle plus que de ça à la télé. Enfin c’est ce qu’on m’a dit parce que s’il y a bien une émission que je boycote depuis toujours, c’est les infos !!

Bénéfice ? Je me sens moins angoissée que la moyenne.

Grâce aux infos, la moitié des parisiens étaient déjà stressés avant même qu’il ne fasse chaud.

Résultat des courses ? On met en place des comportements absurdes pour des températures qui sont habituelles en août. Il ferait 50 degrés, je dis pas. Mais là on parle de 32 degrés !! Rien de foufou il me semble. Et pourtant c’est quelqu’un qui vit dans un appartement super mal isolé qui te parle. Chez moi, il fait déjà 28,7 et pourtant les températures n’ont pas finit de monter. 

Alors quelles alternatives s’offrent à nous si nous décidons d’arrêter de nous monter le bourrichon ? 

Et bien je suis heureuse de t’annoncer qu’avec la chaleur, les opportunités se bousculent. On se croirait presque dans une salle des ventes qui mettrait Coca sur le marché !!!

Les 11 bénéfices de la canicule

1. La cure de jus et le jeûne intermittent

D’abord, ces chaleurs ça nous coupe l’appétit. Tant mieux pour toutes celles qui veulent maigrir. Mais aussi pour celles qui veulent améliorer leur santé. C’est le moment idéal pour se mettre au jeûne intermittent et remplacer les repas par des grands jus et de l’eau. Notre organisme en frétille d’avance. Et avec ce régime-là, vient le 2e effet trop cool : on supporte mieux la chaleur car cette nourriture facile à digérer ne démarre pas les processus corporels qui nous mettent en surchauffe, comme la digestion par exemple. 

Pour se procurer un super extracteur à prix gagnant, c’est par là https://www.warmcook.com/40-evo-820 avec 10% de réduction avec le code DESFILLESETDESJUS pour enfin tenter l’expérience du jus frais et reminéralisant. 

2. La cure de cru

Si tu ne peux pas te faire de jus, pas de panique, à toi la cure de cru. Tu gardes le jeûne intermittent et tu le casses avec des fruits bien juteux et quelques légumes à croquer. Il n’y a rien de pire, quand il fait très chaud que de devoir démarrer le feu de sa cuisinière ou de laisser son four tourner à 200 degrés pendant 30’. Alors aujourd’hui, c’est service minimum : bâton de carotte, billes de melon, et petites douceurs crues.

105 - canicule

3. Bénéficier d’un effet Hammam

Dans la vie de tous les jours, on transpire un peu, mais pas tant que ça. D’ailleurs il y a pléthore de gens qui courent en K-way pour transpirer un maximum, en mode hammam portatif. Et bien en ce moment, tu te lèves du canapé et tes aisselles sont trempées. Tant mieux ! Hammam gratos pour tout le monde. En plus transpirer c’est méga bon pour la santé parce que c’est une excellente façon d’évacuer les toxines. Alors si en plus de cela tu te nourris des bonnes choses énoncées ci-dessus, cette canicule va te faire l’effet d’une vraie cure de jouvence !!

Attention tout de même au coup de chaud, c’est à dire quand ton corps entre en surchauffe et qu’il n’arrive plus à faire redescendre la température. Surveille bien notamment tes enfants qui ont tendance à rester dans le jeu même si ils entrent en zone rouge. Parade : s’arroser de temps en temps et boire de l’eau. Il faut quand même remplacer ce qu’on a transpiré 😉

4. Ralentir le rythme

Evidemment si on s’agite dans tous les sens, on consomme de l’énergie et donc on produit de la chaleur (résultante de la consommation d’énergie). Résultat des couses ? On a trop chaud !! Donc on ralenti le rythme. On marche tranquillement, on ne fait pas 10 choses à la fois. Et ça fait du bien de lâcher un peu sa casquette de wonder woman non ?

5. Se mettre au vert

Souvent le réflexe quand il fait chaud, c’est de se calfeutrer chez soi, en se disant que c’est pire dehors. Pas forcément, surtout pour les citadins. Aller au parc, à l’ombre d’un arbre, sur une pelouse bien tendre, c’est souvent un bon pari. On y trouve de l’air qui circule, des grands espaces et la fraicheur apportée par les plantes. Le problème de la ville ce sont toutes ces pierres et ce bitume qui emmagasinent la chaleur en journée, et la restituent jusque tard le soir. Il suffit de passer dans une rue très arborée pour se rendre compte du grand intérêt de la nature dans la régulation de la température 😉

6. Se mettre à la douche froide

Ah Ah, je l’aime bien celle-là. J’ai bien vu que vous me preniez pour une zinzin avec mes douches froides. Sauf que ce matin et hier soir, je peux pas te dire à quel point c’était bon ! J’ai quand même attaqué par une douche normal, comme d’habitude. La crasse ça part mieux avec le chaud. Il suffit de laver une casserole pour s’en rendre compte. Mais finir sur du froid, quel kif, surtout si tu as des problèmes de circulation, de retour veineux, de jambes lourdes. Et même si tu n’y est globalement pas sujette, il se peut que tu ressentes quelques gènes ces jours-ci. Essaie de passer le jet d’eau froide sur tout le corps, et pas seulement sur les jambes, car le sang irrigue tous les organes et cette eau froide est un vrai coup de pouce pour l’aider à faire son job jusqu’au bout de nos cheveux 😉

7. Respirer à fond

Je n’ai pas encore compris comment ça marche mais je suis sur le sujet. Toujours est-il que ce matin en faisant mes 3 fois 30 respirations profondes, j’ai ressenti un net bénéfice dans ma gestion de la chaleur. Le cap est passé après la barre des 80 respirations. Le cycle complet me prend 22 minutes environ (pour les 3 fois 30). Donc ça prend un peu de temps mais le bénéfice dur longtemps. 8 heures après je suis toujours dans le même état de bien-être et de coolitude générale et par rapport à cette chaleur qui s’est abattue sur Paris.

8. Filer à la piscine

L’hiver on a la flemme : trop de couches de vêtements, trop froid, pas assez d’énergie. La bonne nouvelle c’est que là, tout de suite, c’est le sport qu’il nous faut : de l’eau à foison, à moitié nue comme au premier jour. Minimum de matériel, maximum de bien être, en solo ou avec toute sa smala. C’est les enfants qui vont être contents.

9. Faire tourner les lessives en retard

Si il y a bien une tâche ménagère qui est parfaite pour ce temps, c’est la lessive ! Le linge de la veille au soir est sec le matin. Celui du matin est sec le soir. Idéal quand le panier à linge déborde. Tu vois que ça a du bon cette canicule.

10. Couper la climatisation

Rien de pire en période chaude que tous les chauds-froids que le bureau, les magasins, les cinéma, etc. nous infligent. Comment voulez-vous que notre organisme s’acclimate à ces températures si il est constamment soumis, dans le même temps, au froid. Ca n’a pas de sens. En plus ça aggrave le réchauffement climatique. Il suffit de se mettre devant un magasin pour comprendre l’absurdité de la démarche. Dedans il fait froid (souvent trop) et dehors, il y a une soufflerie d’air hyper chaud. C’est comme le frigo. On produit du froid d’un côté pour rebalancer du chaud de l’autre. 

On s’expose pour s’acclimater. On ouvre les fenêtre de sa voiture pour sentir l’air chaud caresser nos joues, plutôt que de se calfeutrer en balançant un max d’air froid. En plus c’est pas sympa pour les vélos toutes ces voitures qui chauffent. La route devient invivable. Donc si tu dois absolument être en voiture, baisse la clim et fais du co-voiturage.

11. Arrêter de regarder les informations et passer voir sa grand-mère

Il fallait bien que je le case celui-là. A la fin forcément, parce que après les 10 points précédents, tu as maintenant bien conscience que cette chaleur n’est pas si terrible et qu’il est assez simple d’y faire face en toute sérénité ! Alors pour t’éviter d’autres frayeurs inutiles, fais comme moi, coupe le poste ! A la place, fais un saut chez ta grand-mère, si tu as la chance d’en avoir encore une (pas comme moi), apporte lui un grand jus, donne-lui du temps, vérifie qu’elle va bien et recommence le lendemain. C’est quand même beaucoup plus utile non ? Tu peux faire la même chose avec ton père, ta mère, une amie … 

C’est quand même mieux de s’occuper des autres que de psychoter stérile non ??